User Profile

hellekin

how@boookz.zoethical.org

Joined 4 months, 1 week ago

Nomadic raver, interstitial resistor, infinitesimal shifter, peripheral vision, etc.

Annoying troublemaker with fast autofocus and terapixel resolution.

hellekin's books

Read

View all books

User Activity

Habiter en oiseau
No rating

le "territoire" est un terme qui n'a rien d'innocent et dont je ne dois pas oublier les violences et les destructions qui ont configuré certaines de ses significations actuelles. C'est un terme qui pourrait charrier des habitudes de pensée aussi appauvris que l'ont été, à partir du XVIIè siècle, les multiples usages qui avaient longtemps caractérisé le fait d'habiter et de partager la terre. Méfiance donc. Et curiosité.

Habiter en oiseau by

Dès l'ouverture, Vinciane Despret insiste sur les modes d'attention qui informent les discours et la théorie scientifiques et met en exergue la nécessité de remettre en question même les discours les plus reconnus. (Ici, page 26)

Habiter en oiseau
No rating

Saisir que faire un territoire, c'est composer avec des puissances. Il s'agit de les honorer. Faire un territoire, c'est créer des modes d'attention, c'est plus précisément instaurer de nouveaux régimes d'attention. Ces deux scientifiques ont réussi à trouver comment faire attention à la manière dont les oiseaux font attention les uns aux autres. Bref, s'arrêter, écouter, écouter encore : ici, maintenant, se passe et se crée quelque chose d'important.

Habiter en oiseau by

Le territoire, nous dit Vinciane Despret, n'est pas qu'une question d'espace, mais avant tout un réseau de relations bien matérielles, dans lesquelles tou·te·s les habitant·e·s s'inscrivent. C'est par l'attention que les un·e·s portent aux autres, dans la réciprocité et dans l'acceptation des différences que peuvent se composer, telles des partitions musicales, ces relations qui font territoire.

Habiter en oiseau
No rating

le chant, bien interprété, devrait décourager toute vaine tentative de se mesurer avec le chanteur talentueux. En l'envisageant de cette manière, Moffat anticipe en quelque sorte ce qui deviendra la théorie des signaux honnêtes : l'oiseau affirme sa valeur et l'affirme de manière fiable, puisqu'il ne peut pas tricher, le chant, signal honnête, révélant une longue pratique, ce qui veut dire du temps, des compétences, une bonne santé ou, dans les termes de Moffat, un passé fait de nombreuses victoires.

Habiter en oiseau by

Vinciane Despret traverse les différentes hypothèses et théories des premiers ornithologues. Ici, page 60, elle invoque « le signal honnête », dont on retrouvera la théorie par la suite.

Habiter en oiseau
No rating

« Le territoire, me dit mon ami Marcos Matteos Diaz, demande un travail territorial. C'est un vrai travail territorial que de faire du jeu dans le territoire. » Et il ajoute : « on respire à nouveau. » Je n'ai pas mesuré, au moment où il me parlait, à quel point il avait raison. Le territoire est un site où quantité de choses et d'événements sont rejoués autrement. Où des façons de faire, des manières d'être sont disponibles à d'autres connexions, à d'autres agencements. Penser le territoire demande donc un geste : chercher à créer du jeu quand les conséquences collent aux causes, quand les fonctions attachent trop solidement les conduites à des pressions sélectives, quand les manières d'être se raréfient pour obéir à quelques principes. Ce qui veut dire aussi ralentir, laisser passer un peu d'air et se laisser aller à imaginer. Sortir du territoire et y revenir. C'est en relisant les Mille plateaux de Gilles Deleuze et Félix Guattari que j'ai senti ce que Marcos voulait dire. Il m'a fallu les relire. Autant le dire d'emblée, j'ai eu, au départ, des difficultés avec Deleuze. Une méfiance irritée à son égard : je n'aime pas trop la manière dont il parle des animaux.

Habiter en oiseau by

Page 105, Vinciane Despret insiste fort joliment sur la complexité des notions de territoire et de pensée critique ; Elle enjoint d'abord de refuser toute simplification et de questionner la complexité qu'elle occulte, puis en clin d'oeil rappelle que cela comprend de composer autant avec les limitations d'autrui qu'avec les siennes propres.

Habiter en oiseau
No rating

Que l'enjeu de [Michel] Serres [dans Le Mal propre] soit de rendre perceptibles et insupportables les multiples opérations d'expropriation et d'appropriation menées par le marché n'est pas ici en cause, et je suis à cet égard de tout cœur avec lui. En revanche, le fait qu'il associe ordures et marques, comme gestes de salissure, à une origine animale me semble d'autant plus sérieusement problématique que le geste d'appropriation s'identifie, chez lui, à celui de la désapprobation et de l'exclusion. L'équation est trop rapide. Car cette mise en rapport ne peut se faire qu'au prix d'une double simplification, une double négligence.

Habiter en oiseau by

Cette citation de la page 33, illustre ce que Vinciane Despret dénonce comme un biais courant chez les penseurs et parmi les ornithologues : le raccourci trop rapide, simplificateur, finalement réductionniste, au service d'un argumentaire pré-existant.